Impression 3D, l’usine du futur – Le lieu du design

Impression 3D, l’usine du futur – Le lieu du design

1 Avril 2016 / 9 Juillet 2016. Vernissage le 31 mars 2016 de 18h30 à 21h00. Le Lieu du design présente Impression 3D, l’usine du futur, sur une proposition de François Brument. Cette première exposition française sur la fabrication additive, qualifiée de quatrième révolution industrielle, met en lumière ses enjeux industriels, économiques, créatifs et sociétaux, à travers des réalisations dans le domaine du design, de l’architecture, des transports, de la mode, de la santé, de la recherche ou de l’alimentation. L’impression 3D permet la production sur mesure de petites séries, de prototypes ou de pièces uniques. Son marché mondial représente 2,7 milliards d’euros et connait une croissance de plus de 30% par an. Les entreprises et les créateurs sont de plus en plus nombreux à avoir recours à cette technologie de pointe. Destinée au grand public et aux décideurs publics et privés, l’exposition montre comment ce nouveau mode de production, associé aux outils de conceptions numériques,  va bouleverser nos modes de vie et de consommation. Elle alerte sur l’urgence de développer une stratégie nationale d’envergure visant à rattraper le retard français – alors même que la France est à l’origine du premier brevet déposé et à la pointe de la technologie en ce qui concerne les logiciels et la recherche de matériaux. Animés par la volonté partagée de développer des partenariats institutionnels forts, Le Lieu du design et le Centre Pompidou se sont rapprochés pour mener une réflexion commune autour d’un projet qui se déroulera en plusieurs étapes sur les années 2016 et 2017. Le Lieu du design ouvre la séquence avec cette première exposition qui révèle les potentiels...
DOUBLE JE / ARTISANS D’ART ET ARTISTES – PALAIS DE TOKYO

DOUBLE JE / ARTISANS D’ART ET ARTISTES – PALAIS DE TOKYO

Retrouvez le duo In-Flexions – Sonia Laugier et François Brument. Du 24/03/2016 au 16/05/2016. Exposition conçue grâce au partenariat avec la Fondation Bettencourt Schueller. Au Palais de Tokyo. D’après une nouvelle de l’auteur Franck Thilliez Après L’Usage des formes, en 2015, le Palais de Tokyo manifeste à nouveau son intérêt pour les liens entre les artisans d’art, les designers et les artistes plasticiens avec cette exposition conçue d’après une nouvelle écrite spécialement par le jeune et déjà célèbre auteur de romans policiers Franck Thilliez. Partant du postulat prétextuel qu’un artisan d’art, un artiste… et un criminel ont cette même fascination obsessionnelle du détail, l’exposition plonge dans le quotidien et l’intimité des métiers d’art, tout en racontant l’intrigue policière imaginée par Franck Thilliez. À la différence d’une scénographie traditionnelle, celle de l’exposition représentera les ateliers ainsi que les lieux de vie de deux artisans d’art, et le décor d’une scène de crime. Le contexte de cette scène est celui de l’artisanat d’art de pointe, proche des nouvelles technologies. Dans ce décor, chaque objet présenté est une oeuvre d’art ou de design, tout en constituant un indice amenant le visiteur à reconstituer le scénario du crime et à tenter d’en résoudre l’énigme. Parmi les œuvres, les objets et les pièces de mobilier qui le constituent, figurent de nombreuses commandes réalisées en collaboration entre des artistes et des artisans d’art, par exemple une moto ornée par un plumassier, des photographies décorées par une brodeuse, un paravent en bois sculpté et peint par un artiste, des vases générés par le son de la voix, une dague en acier damassé dont le manche est un...